Archives de la Catégorie : Électronique

Articles relatifs à l'électronique embarquée

Gestion des Leds de la platine Arduino UNO – DCF77

 … Retour à la présentation du projet

Cet article présente le rôle et la symbologie des leds de la platine électronique Arduino UNO – DFC77.

Platine électronique Arduino UNO – DCF77

 … Retour à la présentation du projet

Cet article présente le schéma électronique de la mise en œuvre d’un module DCF77 (de chez Conrad et de chez Reichtel) avec un Arduino UNO.

 

Figure 1-1 – Schéma détaillé

 

Schéma électronique détaillé

Sur le schéma électronique représenté ci-contre et réalisé avec le logiciel KiCad vous noterez :

1. La présence des 2 modules DCF77 de chez Conrad et de chez Reichtel dont un seul est interfaçé à la fois grâce au switch SW1. Les 2 modules DCF77 sont alimentés en +5 Volts issus directement de l’Arduino UNO.

2. La résistance de « pull up » R1 de 2.2 KΩ sur la sortie DCF77 non inversée du module de chez Conrad qui est en collecteur ouvert et qui requiert 1 mA minimum. Quant à la sortie DCF77 du module de chez Reichtel, celle-ci est directement connectée à l’entrée d’un CD 4049 puis inversée avant d’être reliée à l’entrée A3 de l’Arduino UNO. L’acquisition des signaux DCF77 générés par les 2 modules s’effectue ainsi de la même manière au moyen du même programme.

3. La mise en forme des pulses DCF77 au moyen de 2 inverseurs CD 4049 avant d’attaquer l’entrée A3 de l’Arduino UNO.

4. La présence des 5 leds HOURS, MINUTES, RED, YELLOW et GREEN dont le rôle et la symbologie sont décrits dans l’article Gestion des Leds de la platine Arduino UNO – DCF77.

Important!

L’objet du projet étant de qualifier 2 modules DCF77, nous n’avons pas souhaité compliquer la réalisation en interfaçant un afficheur qui aurait donné la date et l’heure décodées au profit de 2 leds qui, par clignotement, fournissent l’heure exacte (heures et minutes). De plus, la sortie UART de l’Arduino UNO permet de fournir bien plus d’informations que n’en fournirait un afficheur.

Platine électronique UART – I2C

 … Retour à la présentation du projet

Cet article présente le schéma électronique détaillé de la platine UART <=> I2C.

Ce schéma pourra servir à ceux qui souhaitent réaliser et mettre en œuvre cette platine pour PIC16 basée sur un pic16f648a dont le programme est disponible dans l’espace de téléchargement.

 

Figure 1-1 – Schéma détaillé de la Platine

 

Schéma électronique détaillé de la Platine pour PIC16

Sur le schéma électronique représenté ci-contre et réalisé avec le logiciel KiCad vous noterez :

1. L’universalité de la platine dans la mesure où d’autres périphériques I2C peuvent y être adjoints pourvu qu’il n’y ait pas de collision de définition des adresses de ces périphériques.

2. L’interface UART en +5 Volts sans adaptateur RS-232 inutile dans le cas d’une utilisation d’un Câble USB/Série ou de la Passerelle USB/série BOB-FT232R proposée par la revue Elektor.

3. La mise à disposition d’un connecteur ICSP™ avec les 3 signaux MCLR/, PGC et PGD permettant de programmer le PIC in-situ.

4. La présence d’un unique bouton SWITCH, hormis celui du RESET de la platine et de 3 Leds permettant de suivre l’évolution du programme comme suit et détaillée dans le source du programme s’exécutant dans le PIC16 :

  1. Led Verte clignotant à 2 Hz – 80% éteinte indiquant que le PIC16 est prêt à recevoir et à traiter une commande ou clignotant à 2 Hz – 20% éteinte indiquant qu’une commande est en cours de traitement.
  2. Led Orange indiquant que le périphérique I2C présente une donnée lue par le PIC16.
  3. Led Rouge fixe indiquant une erreur effaçable par le bouton SWITCH ou clignotant à 1 Hz – 50% éteinte indiquant une erreur fatale. Le code de l’erreur est présenté au prochain RESET de la platine.

 

Figure 1-2 – Prototype de la platine

 

Prototype de la platinepour PIC16

Sur le prototype de la platine pour PIC16 représenté ci-contre vous noterez :

1. La présence du pic16f648a cadencé à 4 MHz et des périphériques pilotés en I2C : le coprocesseur uM-FPU V3.1, l’eeprom série AT24C256 et l’afficheur du type SparkFun 7-Segment Serial Display – White sur lequel nous reviendrons pour sa présentation et son interfaçage en I2C.

2. La Passerelle USB/série BOB-FT232R qui assure l’alimentation en +5 Volts et la communication UART avec un terminal ou un programme.

 … Retour à la présentation du projet

Articles plus anciens «